François Gremaud

Né en 1990.
Vit et travail à Caen

Mon travail est simple, éloigné des grands concepts pour s’approcher d’un moment de poésie. Je m’empare d’un bout du monde, d’un fragment poétique qui attendait là que quelqu’un passe le prendre. Parfois c’est une image, une allitération de mots ou un sourire croisé au coin d’une rue ou dans un verre de bière qui crée une vague de sentiments déferlant dans le cœur. Parfois : une langue étrangère que je me prends à balbutier, un territoire qui m’était inconnu et que je traverse fasciné de pouvoir inventer de nouvelles règles du jeu. Je cueille ces morceaux et je les assemble en lectures, projections ou éditions dans une tentative toujours renouvelée de construire un nouveau fragment de monde dans lequel se sentir bien, simplement. Mon travail finalement n’est qu’une cabane où se retirer pour prendre le temps de faire advenir des utopies et pour :

« rendre habitable un monde où il est impossible de vivre dans la paix. » Natsume Soseki, Rafales d'automne, 1908.